Hi guys ! Devinez où je suis ? Oui, je suis dans un karaoké à San Myshuno ! Je suis super contente d’être ici depuis le temps qu’on en parle ! La rédaction du blog m’a envoyé en reportage las-bas pour interviewer les Jang, une famille du crue. Normalement, c’est MissCupcake qui aurait dû le faire, mais elle est mystérieusement tombée malade la veille du départ. Hin Hin Hin… Pardon… Bon, assez rigolé, allons rencontrer la famille.

Marylin :  Bonjour tout le monde ! Merci à vous d’eux d’avoir accepté cette interview. Tu peux aussi participer si tu le souhaites ma puce. Wahouh ! J’adore vôtre décoration intérieure ! C’est… heuh.. comment dire… Très colorée ! C’est toi Anaya qui a décorée ? D’où te viens ton inspiration ?

Anaya :  C’est bien moi, je suis ravie que ça te plaise ! C’est moi-même qui l’ai fait avec uniquement des meubles de récupération et que j’ai moi-même relooké.

Billie : Toi aussi t’as trouvé ta veste à la poubelle, comme Anaya ?

Baako : Enfant, je trouve très positif que tu te sentes assez libre et en confiance pour parler avec des personnes que tu ne connais pas mais tu n’as pas demandé la peluche de la parole et du partage. Je te prie de nous excuser, Marylin.

M :  Oh, ce n’est rien du tout, j’adore les enfants ! Puis appeler ses parents par leur prénom… Adorable ! vôtre fille me rappelle un peu moi, quand j’étais petite. Et pour répondre à ta question Billie, non je n’ai pas trouvé ma veste dans une poubelle mais chez Prosims. Bien, commençons. Depuis combien de temps êtes-vous installé à San Myshuno ? Qu’est-ce qu’y vous y a attiré ?

Baako : Et bien en dehors du fait que je voulais devenir comédien et Anaya perfectionner son art, je trouvais… je veux dire « on » trouvait que c’est mieux d’élever l’enfant en ville, plus près des hôpitaux et des magasins bio.

M : : Justement je voulais vous demander : Anaya tu trouves Baako drôle ? et toi Baako, trouves-tu qu’Anaya a bon gouts ?

Billie : T’as quel âge ? T’as des enfants ?

M : Non, je n’en ai pas ma chérie !

Billie : Pourquoi ? T’es trop vieille pour en avoir ?

Anaya : Petite-fille, tu as dépassé ton temps de parole ! Et pour répondre à ta question Marylin, Baako est drôle à partir de 11h, quand je suis bien réveillée ou quand j’ai bu beaucoup de nectar.

Baako : Pour ma part je pense qu’Anaya a de bons gouts… Quand on est aveugle et sourd…

M : Pas de problèmes Anaya, j’adore les enfants hi hi hi… Je n’ai pas d’enfant parce-que Brad Pitt en a déjà § et il n’en veut pas d’autres ! Anaya, Baako, c’est pas l’heure du coucher là ? Vous me semblez être des parents extrêmement… heuh… libertaire ? Vous n’avez pas peur qu’elle devienne une sale garce à l’adolescence ?

Baako : Oui on aime la liberté, on ne croit pas à l’autorité ! On préfère que l’enfant écoute ses propres besoins, qu’il mange quand il a envie de manger, qu’il dorme quand il a envie de dormir, par exemple.

Anaya : Mais c’est surtout que punir, c’est beaucoup trop de boulot ! Ça bloque ma créativité.

M : Mais c’est parfait tout ça ! Pour terminer, j’aimerais poser une dernière question à la petite fi… à Bilie. Dis moi Miss, tu préfères ton père ou ta mère ?

Billie : C’est quoi père et mère ? Des bonbons ?

M : Et c’est sur ce suspens insoutenable que s’achève notre interview. Merci à tous les trois et quant à vous chers lecteurs, je vous retrouve bientôt pour de nouvelles aventures !