Cette semaine, je vous propose de refaire la décoration de l’île au large de Windenburg. Vous savez, c’est celle où l’on peut voir Nessie. Cependant, je ne vais pas vous parler des Écossais. La civilisation qui va prendre pied sur cette île perdue ne sera pas même européenne, car il s’agit des Mayas. Ou des Aztèques. Les chercheurs n’ont pas encore tranché mais nul doute que cela ne devrait pas tarder. Ythylolyn est déjà partie à l’aventure pour en découvrir tous les secrets. Alors, prenez votre couteau et une gourde, nous partons avec elle !

Bonjour chers lecteurs, ici Ythylolyn, en direct de l’île perdue au large de Windenburg. D’après de récentes découvertes, cette île aurait été colonisée par la civilisation uakti, quelques millénaires avant la naissance de WW, le grand fondateur de la civilisation sims. Je vais vous emmener avec moi pour explorer les richesses de ces peuples disparus.

Tout d’abord, nous commençons notre périple dans l’ancienne cité sainte de Mithala. La pyramide centrale, que surplombe un autel au dieu des mariages, a bien résisté au temps et il est possible de s’enfoncer dans ses profondeurs. Cet endroit est un vrai labyrinthe et s’enfonce jusqu’à deux niveaux sous terre. L’eau y est omniprésente et de nombreux autels, probablement dédiés à des divinités mineures du crac-crac, sont disposés tout autour des lieux… D’ailleurs il semble que les lieux n’aient pas encore été parcourus par les pilleurs de tombes car de nombreuses offrandes et trésors sont encore présents.

Quoiqu’en y regardant de plus près, il semble que les lieux soient plutôt habités par la mort…

  

Il semble que notre dernière hypothèse soit la bonne… On va reposer tous les objets de collection et on va se barrer… Vite fait ! Et on va se diriger vers le palais du Dieu Axmal. Bizarrement, celui-ci n’est pas du tout en ruine…

D’ailleurs… Il a l’air habité, non ? Qui est ce type ? Il a un drôle d’air… Un peu sinistre. Qui que ? Qu’est ce qu’il fait ?

Pourquoi je ne me souviens de rien après cette rencontre ? Je me suis retrouvée sur la plage, en train de pêcher… Pourquoi je pêche moi ? J’ai comme l’impression que j’ai rencontré Axmal. Ou un de ses prêtres peut-être. En tout cas, je vais aussi éviter ce lieu ! Poursuivons l’exploration plus loin…

Je découvre un peu plus loin sur la plage une maison uakti, habitée par une jeune femme, Xali, dont les origines semblent remonter aux premiers habitants de l’île. Je décide de discuter un peu avec elle. Elle me fait découvrir les plantes qui sont cultivées par les uaktis depuis la nuit des temps. Puis on discute au coin du feu, partageant un petit moment de bonheur avant que je reparte pour continuer mon exploration.

Un peu plus loin, sur une des pointes de l’île, se dresse la pyramide du Guru, un vieux temple en ruine.

Ce temple de 4 étages est immense. La vue de son sommet est magnifique, et on aperçoit, au loin, le rivage de Windenbourg. L’endroit idéal pour manger des grillades, non ? En plus, ca tombe bien, j’ai pêché un thon ce matin…

Après la pause repas, je m’enfonce dans les entrailles du temple. Ici aussi, les autels se cachent au détour des couloirs et les détours sont nécessaires pour tout voir… Les détours, et le maillot de bain ! En effet, le sous-sol est inondé, et il n’est pas possible de tout voir sans mouiller le t-shirt.

Le temps de sécher, je me dirige vers le temple principal de l’île, la cité d’Axun !

Je pénètre dans la cour, mais aussitôt, une femme m’arrête. Une famille descendant des Uaktis a racheté le terrain et rénove l’ensemble de la cité. Les visites ne sont pas autorisées à l’intérieur de la pyramide.

Je dois me contenter de faire le tour de l’extérieur avant de poursuivre mon exploration vers le dernier temple recensé des lieux aux chûtes de Tihika.

Ici, seules quelques pierres subsistent de l’ancien temple. L’ancien bassin de lavement subsiste, et c’est l’endroit idéal pour se délasser dans la source chaude, ou plonger du haut des anciens murs… D’ailleurs certains des habitants de l’île s’y trouvent quand j’arrive.

Je me repose ici, avant de reprendre ma route, direction ma maison. Mon tour de l’île est terminé. Il est temps de rentrer !

Avis de la joueuse : 

Ces terrains forment un ensemble très cohérent et on sent que le créateur, SimsDel, a passé beaucoup de temps à les peaufiner. D’ailleurs, plusieurs terrains existent en version ruinée ou rénovée. Vous pouvez même télécharger les habitants qui conviennent pour cette île inspirée de l’art maya et inca.
On peut parfois rencontrer quelques soucis. Entre autre, pour rester dans le style, beaucoup des terrains résidentiels ne comportent pas de portes (juste des porches), et du coup on ne peut pas « frapper à la porte » pour rendre visite aux habitants.
Mais cela ne gâche pas le plaisir que l’on retrouve à parcourir ces lieux. Ça n’est pas assez complexe qu’un temple égyptien des Sims 3. Mais cela reste intéressant. Je vous conseille donc d’installer cet ensemble si vous souhaitez changer de ville. C’est un bon compromis compte tenu du fait qu’on ne peut plus créer de monde.