A, à, à, à la queue leu-leu ! Pommes de rainette et pommes d’api ! Il était un petit homme… pirouette, cacahouète… ! Tant de mots qui doivent faire résonner en vous un petit air fort entêtant (à ce propos de rien). Et encore plus si vous travaillez au contact de charmantes têtes blondes tout spécialement actuellement pendant les colonies de vacances qui fleurissent de plus en plus nombreuses telles les mauvaises herbes sur ma jardinière mal entretenue. Ahem, je m’égare.
Cet article est destiné à VOUS (oui oui, sens toi visé derrière ton écran) qui a besoin d’aide et de conseils pour gérer la bande d’êtres humains miniatures sous ta garde, mais aussi à VOUS qui… bah qui avez envie de lire cet article !

Les jeux en plein airPour amuser les adorables anges qui sont sous votre garde, rien de tel que des jeux en extérieur afin d’éveiller tous leurs sens en même temps et qu’ils se sentent en pleine communion avec la nature… Non je plaisante. Pour fatiguer les sales gosses dont vous devez vous occuper (parce que oui, les factures ne se paient pas toutes seules), rien de tel que de sortir les petits dehors et de les laisser courir et hurler. Encore et encore et encore. Faites cependant attention à ne perdre aucun d’eux histoire de ne pas provoquer d’histoire avec les parents ! Pour cela, mon conseil est de ne pas les appeler par leur prénom mais de leur donner un numéro. Si vous voyez qu’en comptant vous faites « 1, 2, 3, 5, 6 » vous voyez directement qu’il vous en manque un. A vous de le retrouver ou d’en trouver une copie exacte quelque part.

Les repas Ah, un moment important de la journée. Le plus dur (hé oui) parce que tous les enfants sont réunis ENSEMBLE, peuvent parler ENSEMBLE et faire du bruit ENSEMBLE. Vos petites oreilles fragiles vont devoir se muscler, car oui, ce sera comme ça tous les midis. Mais faites participer tout le monde aux tâches : vous placez les petits dans les chaises hautes (encore une fois vous ne voulez pas risquer d’accident, vous êtes responsables… un peu). Un grand met la table, un autre nourrit les petits (en sortant les plats du micro onde pas la peine de vous casser la tête) et le dernier prépare les plats à vos places. Ensuite, vous n’avez plus qu’à manger. Gare cependant aux petits qui mangent plus vite que la lumière. Ne les libérez surtout pas, ou vous risqueriez de finir de manger en courant derrière ces petits anges…

La sieste Le meilleur moment de la journée, hé oui. A vous de ménager vos effets au maximum (c’est le moment de la journée où il faut se donner à fond pour mieux respirer par la suite) : petite histoire, ambiance tamisée, pyjamas confortables… Vous devez mettre toutes les chances de votre côté pour que les petits monstres s’endorment le plus profondément et le plus longtemps possible. Bordez les, même, éventuellement, afin de garantir votre tranquillité par la suite. Une fois tous dans les bras de Morphée, fermez doucement la porte derrière vous, et allez vaquer à vos occupations. Gardez cependant un babyphone près de vous à chaque instant : la moindre perturbation d’un enfant peut, par un effet domino, réveiller tous les autres. Restez donc sur vos gardes.

Les activités d’intérieur Les enfants peuvent aussi s’occuper en partageant des moments entre eux. Rien de tel que de leur donner des cubes, un espace et « construisez moi la maison de vos rêves ». Vous êtes tranquilles pendant au moins trois heures. Entre toutes les disputes qui vont se produire pour choisir si la porte sera ici ou là, de quelle couleur, à côté de quelle pièce, et j’en passe des meilleures, le temps filera vite. Il sera cependant rapidement (trop rapidement pour vous) le temps de tout ranger et d’aller attaquer le repas suivant. Pour les plus petits, quelques cubes et une maison de poupée auront le même effet : simple et efficace ! … Je vois cependant sur la photo qu’il nous manque un enfant ! Je ferai mieux d’aller le chercher ! A bientôt !