Bonjour bonjour !
Quoi ? Vous n’êtes pas content ? La perspective de reprendre les cours ou le boulot ne vous enchante pas plus que ça ? Allons ! Le retour des aventures quotidiennes : vais-je trouver de la place dans les transports aujourd’hui ? mon prof sera-t-il mal luné ? devrais-je encore faire du café pour l’ensemble de l’équipe ? Trépidant tout ça ! … Certes, se remettre dans le bain peut parfois (tout le temps ahem) s’avérer difficile : notre rythme tranche net avec celui des vacances. Alors, pour que tout se passe de façon la moins violente possible, je vais me préparer avec vous (eh oui, ma rentrée approche également!).

Rétablir son rythme nocture

Ce conseil répété, répété, et répété depuis des années, voire peut-être des siècles « faut se coucher plus tôt et reprendre le rythme ». Oui, je vous vois au loin crier « NOOOON MA SOIREE NETFLIIIIIX ». Si. SI. Je sais, ça fait mal. Je sais, c’est dur. Mais vous devez être fort, vous allez être fort. Sinon… ça va faire mal. Oui oui. La veille de la rentrée on dort déjà peu mais si en plus on dort mal : bonjour la douleur du réveil. Donc, peu à peu on remonte l’heure du coucher. Même si rien ne peut égaler le désespoir ressenti lorsqu’on se glisse sous la couette tandis que le soleil n’est pas encore couché dehors.

 

Reprendre ses menus quotidiens

Pendant les vacances, on se fait plaisir et sans grosses contraintes. Une grosse salade à 15h parce qu’on a pas eu le temps de cuisiner avant, un p’tit restau entre amis le soir, un gros brunch le lendemain matin fait avec ce qui nous tombe sous la main et ainsi de suite. Souvent, reprendre nos petits menus habituels nous semble… fade ? Où est passé le goût du repas improvisé au dernier moment ? Pour limiter les effets de ce changement radical, je vous propose tout simplement d’intégrer à nouveau certains éléments de vos menus quotidiens à vos menus estivaux. Nous sommes (sûrement) d’accord sur le fait qu’au quotidien, les pâtes sont nos meilleures amies. Donc, à vos casseroles, l’heure des macaronis/tagliatelles/spaghettis et autre, au fromage, a sonné !

Se remettre en forme
Les vacances représentent potentiellement un temps que l’on peut prendre pour soi, pour se reposer ! Peut-être avez vous ralentie (voire carrément stoppée) votre routine sportive. Votre petit train-train quotidien va reprendre, vous allez vouloir ainsi reprendre vos séances de sport et là CLAC. Aïe aïe aïe. Les courbatures puissance 1000 vont faire leur grand retour. Par ailleurs, reconnaissons-le, c’est physiquement épuisant de devoir sortir à nouveau de son lit tous les matins après que votre réveil « COCORICOOOO » ait sonné. Donc, autant reprendre sa routine progressivement et en amont non ? Ça permettra, en plus, de se défouler (votre futur emploi du temps ne vous convient pas ? vous avez appris que vous n’avez pas été promu?) et d’évacuer touuut le stress qui s’accumule les derniers jours précédant le retour à la vraie vie.

 

Faire la FÊTE une dernière fois

Hé ouiii. Une fois que la vie est repartie, dur dur de trouver de vrais gros créneaux pour faire la fête jusqu’à pas d’heure ! Vendredi soir ? Non, trop crevé de la semaine (pour ceux qui ne bossent pas le week-end aussi). Samedi soir ? Pourquoi pas, mais le temps de récupération post-grosse-fête ne sera pas suffisant. Dimanche soir ? Hahaha haha ha. Bon, vous m’avez comprise. Alors, autant profiter des vacances pour faire une bonne grosse fête une dernière fois avant la rentrée, en se prenant par la suite quelques jours entiers pour récupérer (après avoir tout rangé évidemment) ! On peut danser comme des fous, hurler, crier, sauter, s’amuser… avant d’aller travailler !