– Wesh les gros ! Moi c’est Simcaille !
– Et moi c’est Simamity !
– On est des potos d’enfance, on a grandi ensemble dans l’même quartier, le marché des épices de San Myshuno.
– Ouais, là d’où on vient, c’est la zone, frère ! On a connu la galère, mais on est soudés dans l’quartier. Mais ce qui nous soude le plus, c’est nôtre façon de parler, t’as vu !
– Ouais, c’est comme aç que parle les vrais, frère. Comme on est sympa, on va vous apprendre à parler de chez nous.

– Tu connais l’expression « J’m’en balec » ? Et bin quand tu dis « J’m’en balec frère ! », ça veut dire « Cela m’importe peu, mon ami ». C’est une expression qui vient du simlatin balecus qui veut dire  s’en foutre de, ne pas se soucier de, ne pas s’intéresser à…
– Roh, le mec ! Genre, tu parles latin ! Mdr !
– Bah oui, j’connais. T’as cru j’étais qui ? On l’utilise lorsqu’une personne vous pose une question dont vous ne connaissez pas la réponse et que vous ne voulez pas perdre la face devant vôtre interlocuteur. T’e content !
– C’est bon, wesh ! J’rigole !

– J’suis sûre que t’as déjà entendu « Salut les kheys ! »
– On s’en fout d’ta vie ! Donne la définition frère !
– Mais deux secondes ! Bon ça signifie « Je vous souhaite le bonjour mes chers amis » !
– J’ parie que tu ais pa ds’où ça vient !
– Bah si ! « Khey » vient du vieux simlish « kheyhiki », qui veut dire « salutations ». C’est particulièrement recommandé pour dire bonjour à un ami, un membre de sa famille qu’on a pas vu depuis loooooooooooooooooogtemp, un collègue, un patron super cool. Vous organisez un dîner branché. Vos invités arrivent. Pour les mettre à l’aise et détendre atmosphère, vous pouvez les accueillir avec cette phrase.
– Genre, il parle bien le gars !
– Avoues, t’as le seum. En fait !

– Ah bah tiens ! Expliques-leurs, toi, c’que ça veut dire « J’ai le seum ! »
– Bah, facile ! Ça veut, en bourge, « je suis fort dépité ».
– Et quand employez-vous l’expression, Mr. Le député ? T’as vu, je parle bien le bourge hein ?
– Tu le fais trop bien ma gueule ! Bah on gros, C’est quand, t’as perdu, t’as raté ou t’as oublié un truc, par exemple tes clés, ton train, un rdv important, par exemple quoi !
– P’tin ! Les exemples de merde !
– Non mais arrêtes de m’afficher tout le temps, wesh !
– C’est bon ! T’énerves pas ! T’as craqué ton slip ou quoi !

– « T’as craqué ton slip » ? C’est quoi cette expression de merde ?
– Tu connais pas ? La tristesse !
– Excuses-moi monsieur le Professeur ! Expliques au lieu de tacler, wesh !
– Bah c’est une expression Appaloosa Plainienne, généralement répandue chez les éleveurs de chevaux du monde. Elle s’est démocratisée après l’exode massive de ces derniers vers San Myshuno. On utilise cette expression chez nous quand on trouve que ce dit nôtre interlocuteur, bah, c’est du n’importe quoi.
– Cool !
– sérieux, t’avais jamais entendu ? Pourtant, c’est la base frère !

– Ok, c’est fini pour aujourd’hui. C’était simcaille !
– Et moi Simamity. Rdv plus tard dans l’quartier ! Salut le khey !