Il est la preuve qu’on peut percer dans la musique, même si on termine à la deuxième place de The Voisims Kids. Deux ans après l’aventure qu’il a révélé au grand public, le petit Malik, qui a maintenant tout d’un grand, ort un premier album au accents pop (elle est trop bien pour moi), electro (Pas pour moi), rap (Out of my League), raggae-ragga (Elle ne peut pas m’aimer), funk (Pas digne d’elle) et r’n’b (Je ne la mérite pas, en duo avec Lola, ancienne candidate du télé-crochet également). Sur ses multiples influences, le jeune artiste s’explique : « Je voulais un album qui touche le maximum de public possible pour rafler un maximum de fric. C’et ça le business ! »
Malik
Comment ça va bien ?
Rabbit Hole Record



Après 21 et 22, la belle Louise confirme avec on troisième album, sobrement appelé 23, qu’elle a tout d’une immense chanteuse. Sa voix chaude et rocailleuse nous transporte immédiatement dans son Windenburg natal. On ressent bien toute sa nostalgie dans la ballade My Windenburg, tant les violons ont hyper présents et stridents, comme un bébé qui pleure, en somme. Et comment ne pas mentionner le bouleversant Cry for Windenburg, où elle laisse babiller on bébé pendant presque toute la chanson. « A la base, ça devait être un bonus track, mais mon producteur a trouvé ça tellement mignon qu’on a décidé de mettre la chanson dans la playlist ».
Louise
23
Galaxims Music



Après plus de mille jours sim de carrière, on attendait plus grand-chose de Laurent Falgny. Mais le vétéran de la chanson simienne nous montre qu’il a encore de chose à dire, avec son douzième opus, sans doute son album le plus engagé. Entre la colère, clairement présente dans Vous n’aurez pas mes pantoufles, et le désespoir, dans le déchirant Jusqu’à ma dernière chemise, dont la parole sont écrie par Le Kreken Ivre, le grand monsieur fait la part belle aux sentiments simiens les plus basiques. Pour ses détracteurs, qui pensent qu’il est beaucoup trop vieux pour chanter, le chanteur répond : « J’m’en fous complètement des critiqueurs ! tant que je peux chanter, je continuerai à chanter ! ».
Laurent Falgny
Vous n’aurez pas mes pantoufles
Polysims

[/url]

Pour son nouvel album, tout nouveau, tout beau, les champs-les-simois de Loommy nous reviennent en force mais avec une toute nouvelle formation, exit Brian Maid et sa guitare electrisante, bonjour Rayan Laid et son ukulélé gnangnan. Ce dernier fait tout de même ses preuves tant on sent son enthousiasme dans la chanson titre You might  like this. Concernant son départ de la formation, Maid s’explique : « après  dix ans d’amitié, se faire ejecter pour cause de restriction budgétaire, c’est affreux ! ». Ce à quoi, Jan Solo, le chanteur et leader du groupe, a tenue à répondre : « On lui avait proposé une bonne indemnité de départ, mais il n’en a pas voulu ! ».
Loommy
You Might Like This
Union Sims Record

 



Est-il encore nécessaire deprésenter la douce Armelle Dent dont la voix fluette nous rappelant celle des animés chinaponais nous enchante depuis 4 albums ? Et bien la belle a décidé de changer radicalement de look pour son dernier bébé. On le voit très clairement sur la pochette de l’album : regard innocent, longue robe blanche, bouquet de fleurs à la main… la Lady des quartiers du titre ? C’est elle, bien-sûr ! Et lorsqu’on lui demande si cette mise en scène annonce un événement futur, la miss se met à rire : »Non mais vous rigolez ou quoi ? Avec toutes les tournées, mes promos, mon rôle de coach à The Voisims Belsim, vous croyez que j’ai le temps de m’amuser ?
Armelle Dent
Lady des quartiers
Rabbit Hole Record