Gazette 649

| |

A la Une de votre Gazette cette semaine, on apprend à envoyer des créations sur Curseforge, Mère Oursuline nous raconte une histoire et on vous présente quelques cadeaux de Noël par l’Univers Sims et Sims Artists !

Numéro 649 – 11 Décembre 2022

La Gazette
d’Amaz’

Salut, c’est Lin’ ! Alex m’a dit que vous pourriez avoir envie de connaitre la façon de procéder pour charger vos créations de CC ou de mods sur la nouvelle plateforme Curse Forge. Alors, comme j’ai pu déjà tester ces uploads, je vais vous expliquer comment faire !

C’est finalement assez simple, même si ce n’est pas des plus intuitifs au premier abord.

C’est parti ! 

  1. La première chose à faire pour commencer à proposer vos propres créations de CC sur Curse Forge, c’est évidemment de vous créer un compte. Pour l’instant, on vous demandera en fait de l’associer à votre compte Twitch… donc en fait, vous devez surtout avoir un compte Twitch ! Plus tard, vous n’aurez à priori plus besoin d’en passer par là, mais pour l’instant… Twitch.
  1. Puis, très simplement pour commencer à créer un projet, vous allez cliquer sur le bouton « create a project » ou « démarrer le projet ». Simple, basique.
Interface Curseforge Sims 4
  1. Ensuite, il suffit de suivre les étapes qu’on vous propose !

Vous sélectionnez le jeu pour lequel vous proposez votre création (The Sims 4 en l’occurrence), puis la catégorie de votre CC (créer un sims, construction, mode achat…).

Puis, vous écrivez le nom de votre création et une phrase simple pour la présenter.

Enfin dans le grand cadre prévu à cet effet, vous écrivez la description complète de votre création à publier.

Création d'un projet Sims 4 sur Curseforge
  1. A la suite sur cette même page, vous continuez à cocher les cases qui correspondent à votre création. La suite de lettres (WYSIWYG) est juste le nom du format de l’éditeur de texte, n’y touchez pas.

Puis, la licence que vous choisissez et enfin, les catégories et sous-catégories de votre création.

Sélection licence et catégorie projet Sims 4 Curseforge
  1. En bas de la page, vous devez charger une image de présentation de votre CC. Cette image doit être au format carré, c’est celle que l’on verra dans la liste de tous les CC et mods qui sont présentés sur Curse Forge.
  1. Enfin, après avoir défini quelques autres paramètres d’autorisations, vous pouvez vraiment démarrer votre projet ! Haha, et non, on n’y était pas encore ! C’est pour ça qu’au départ, je vous ai dit que ce n’était pas hyper intuitif comme façon de faire ! Mais le plus difficile est fait.
  1. En effet, il faut maintenant, aller cliquer sur le bouton pour charger, /uploader votre fichier de CC (en haut à droite de la page) puis cliquer sur l’un des boutons « Release », « Beta » ou « Alpha » selon le degré de vérification de votre création. En effet : 
  • Une version Alpha est encore à vérifier, à tester. C’est à se demander ce qu’elle fait alors sur Curse Forge, mais bon…
  • Une version Bêta est fiable mais il peut subsister quelques bugs.
  • Et une version « Release » est une version de votre création, prête à être publiée, et qui n’amènera aucun problème dans le jeu de ceux qui la téléchargeront !
Choix type de publication Curseforge

Attention, petit bug qui a son importance : lors de votre toute première création de projet sur la plateforme Curse Forge, vous devez cliquer sur Release. Sinon, cela ne sera pas pris en compte. 

  1. Enfin, vous devez cocher la version du jeu pour laquelle votre CC est fait. Vous pouvez aussi cocher les DLC qui pourraient éventuellement être requis. Et enfin, vous pouvez soumettre votre fichier !!!! Vous avez terminé ! … ou presque…
Sélection des versions et des extensions requises sur Curseforge
  1.   En effet, comme 1 image vaut au moins 1000 mots, je vous conseille d’aller sur l’onglet suivant pour charger des captures d’écran, ou des images qui présentent correctement votre création.
  1. Voilà, vous avez chargé votre fichier de CC, vos captures d’écran. Vous avez enfin terminé ! En cliquant sur « Manage project », vous pouvez revenir sur la desciption ou les images de votre création, les modifier, les éditer…
  1. Il ne vous reste plus qu’à attendre que votre projet soit vérifié par Curse forge et que son statut passe de « New » à « Approved », sans passer par « Rejected » (rejeté) ou « Changes required » (changements demandés). Mais de toutes façons, vous aurez droit à des petits messages de l’équipe, dans la zone de notifications, pour vous indiquer les changements de statuts de votre création. Croisez les doigts ! 
Affichage d'un projet sur Curseforge

Voilà, pour ma part, c’est terminé aussi. Je vous ai expliqué comment charger une création de CC ou de Mods sur la plateforme de Curse Forg. Maintenant, c’est à vous de jouer ! Bons projets !

Les toits sont blancs, le nez devient tout rouge dès qu’on sort, pas de doute on est en Décembre et qui dit Décembre dit Calendrier de l’Avent ! Pas question de chocolat ou de petits gâteaux aujourd’hui mais parlons de Calendrier de l’Avent Sims !

Les plus anciens qui nous suivent se souviennent peut-être des calendriers que l’on faisait chaque année avec des contenus pour le jeu. Forcément avec une équipe réduite au nombre de une personne désormais, c’est un peu plus compliqué à organiser… Cela dit, si jamais cela vous intéresse, on a regroupé au même endroit tous les contenus de Noël qui vous avaient été proposés ! Décorations, sapins ou encore recettes, vous trouverez toute une sélection de contenus pour les fêtes de fin d’année ! Il y a même mon simself en slip de Noël… Si ça ne vous fait pas télécharger, je ne sais pas quoi faire de plus…

Les calendriers de l'Avent Sims

Mais ce n’est pas parce qu’on reste emmitouflés ici que les copains de la communauté n’ont pas construit leur calendrier. Il y en a certainement plein mais je citerai entre autres L’UniversSims et Sims Artists qui ont construit le leur !

Chez l’UniversSims, en 10 jours vous avez pu débloquer un manoir, une patinoire, un marché de Noël, une maison en pain d’épice ou encore une crèche (qui sera un peu grande pour passer sous votre sapin) ! Vous pouvez retrouver tout ce qui est disponible par ici !

Du côté de Sims Artists aussi on a charbonné dur avec le Père Noël avec plusieurs concours pour gagner des kits mais aussi un pack de poses, des écrans de chargements champêtres ou des t-shirts à l’image du Louvre ! Toutes les cases peuvent être ouvertes sur leur site !

Si jamais vous avez trouvé d’autres Calendrier à ouvrir ou des créations de Noël qui vont ont particulièrement plu, n’hésitez pas à les partager en commentaires !

Une cabane au fin fond de la sombre forêt.
Deux oursons se chamaillent jusqu’à ce que l’ourse arrive, tout sourire pointu.
– Mère Oursuline, Mère Oursuline, raconte-nous une histoire !
– Oh oui, l’histoire de la Princesse au petit pois ! C’est ma préférée ! S’il-te-plaît, Mère Oursuline !
– Du calme, les oursons. Venez donc vous asseoir. Je vais vous la raconter, votre histoire, mais elle sera un peu différente de celle que vous aimez tant mais bien plus intéressante.

Les contes de la Mère Oursuline

Il était une fois une princesse fort triste et fort seule. Elle cherchait depuis des lustres un vrai prince à épouser. Mais contrairement à Cendrillon, elle ne trouvait pas chaussure à son pied ! L’un était trop rustre, l’autre trop bodybuildé, un autre encore parfaitement insensible. Elle avait même entrepris un long voyage pour rencontrer des princes de tous pays et de toutes couleurs. En vain, hélas… Quand elle pensa avoir enfin trouvé la perle rare  (un prince aux grands yeux de biche, à la peau translucide et aux manières apparemment délicieuses), elle dut vite déchanter car il s’avéra finalement grossier au possible et fan d’un nouveau sport barbare répondant au nom de football. Quand il voulut l’inviter à assister à un match, elle découvrit la véritable nature de l’élégant : un fanatique hurleur et rageur capable des pires insultes… Bref, le prince délicat qui saurait charmer son cœur lui demeurait inaccessible. Elle rentra de son périple dépitée et inconsolable. Sa mère la voyait déjà devenir vieille fille à 18 ans, un affront à son noble sang !

Un soir de tempête, on frappa à la porte du château. La vieille mère alla ouvrir et découvrit là un pauvre hère, certainement mendiant à ses heures. Il était vêtu de haillons détrempés et odorants, son visage était maculé d’immondices, ses pieds nus et écorchés faisaient peine à voir. Sur un ton guindé en parfaite inadéquation avec son allure défroquée, il se présenta comme un prince de sang pur et expliqua que des brigands de grand chemin avaient tué son escorte princière et pire encore l’avaient dépossédé de ses biens. Il dit encore qu’il était juste inconcevable que le roi du pays laisse ainsi des voleurs faire la loi sur ses chemins et que ça ne serait certainement pas arrivé chez lui !

La mère était assez encline à croire à cette histoire d’autant que le jeune homme, sous sa crasse, semblait plutôt avenant, mais sa fille, dégoûtée par l’apparence négligée du drôle, ne voulait pas mordre à l’hameçon. Alors, la vieille reine eut une idée pour déterminer de façon certaine la belle lignée de leur hôte et offrir ainsi un fiancé à sa difficile progéniture.

Elle fit entrer le jeune homme qui se disait affamé dans la salle des banquets. Pendant que la princesse écœurée tenait compagnie au prétendu prince qui vitupérait encore après l’insécurité du pays, elle commanda une soupe en cuisine et y déposa une mouche qu’elle camoufla au plus profond du bol, entre un poireau et une carotte. Elle servit elle-même son invité pendant que les servantes déposaient d’autres bols de soupe pour le reste de la famille royale. Chacun goûta le potage délicieux avec appétit y allant de son compliment pour le chef… sauf le jeune homme qui ne toucha pas au bol sitôt la première cuillérée sirotée. Pire, il repoussa le bol avec une mine dégoûtée et n’osa pas même approcher le pain pourtant parfaitement blanc de sa bouche.

A la fin de la collation, la reine demanda à son hôte pourquoi il n’avait pas touché à sa soupe alors qu’il se disait affamé. Il prétendit alors que le mets avait un goût détestable et qu’il ne serait pas étonné si on lui disait qu’une mouche y avait fait ses ablutions crépusculaires.

La princesse ne put que constater son erreur : seul un prince de sang pouvait se targuer de posséder un palais si délicat. On lava le prince à grande eau parfumée de lavande et l’on découvrit un jeune homme fort accort qui fut alors au goût de la princesse difficile. Il était en tout point parfait et répondait à tous les critères précis qu’elle avait inscrits sur son journal intime depuis sa prime enfance.

Le mariage fut célébré en grande pompe, sans même qu’on eut demandé l’avis au prince piégé dans le château ; la mouche à l’origine de cet amour eut la place d’honneur au banquet, sur la joue du marié. La princesse et le prince vécurent toute leur vie ensemble mais l’histoire ne dit pas s’ils furent heureux à chaque instant de leur existence commune. Un amour sincère peut-il naître entre une princesse amoureuse des manières affectées et un prince capricieux ? Surtout quand on ne tient pas compte de la volonté de l’un des partis…

Les contes de la Mère Oursuline
Qu'en pensez-vous ?
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires